fbpx

Optimiser les temps d’attentes avec ces 9 astuces

Temps de Lecture – 5 min

En tant que chef(fe)s d’entreprise, notre gestion du temps est un magnifique jonglage de moments d’attentes, entre les réponses des clients, des fournisseurs, des appels à projets. 

Mais les temps d’attente sont tout aussi présents dans notre quotidien. 

Nous attendons que les gens nous rencontrent au resta​​urant. Nous attendons au cabinet du dentiste. Nous attendons que les réunions commencent. Nous faisons la queue au magasin. Nous attendons dans les embouteillages. Nous attendons beaucoup au cours d’une année.

Imaginez ce que vous pourriez accomplir avec ce temps si vous l’utilisiez bien. Vous pourriez apprendre une tonne de choses. Vous pourriez également accomplir beaucoup de choses et profiter de plus de temps libre à la fin de votre journée et  alléger votre charge mentale.

Faites un meilleur  usage de votre temps d’attente grâce à ces stratégies:

 

  1. Passez des appels téléphoniques. Pourquoi ne pas  rattraper vos appels téléphoniques pendant que vous attendez ? Il ne semble jamais y avoir assez de temps pour passer tous les appels téléphoniques nécessaires. Affaires ou plaisir, c’est votre choix.
    ◦ Quand avez-vous appelé votre meilleur ami pour la dernière fois ?

 

  1. Répondez aux e-mails. C’est plus facile à faire en public que de téléphoner. Bien sûr, il est plus facile de passer des appels téléphoniques dans la voiture que de répondre à des e-mails. Faites une mise-à-jour de vos e-mails tout en étant dans une salle d’attente. 

 

  1. Planifiez . Que vous ayez besoin de faire des plans pour le week-end ou une liste de courses, vous pouvez faire une planification constructive pendant que vous attendez. Certains projets ont été planifiés en quelques minutes de temps libre ici et là. Imaginez ce que vous pourriez faire  en planifiant vos vacances, weekend ou activités personnelles. 

 

  1. Méditez. Il peut être difficile de trouver du temps pour méditer. Assis dans la salle d’attente pendant que vous attendez le médecin est un moment idéal pour méditer. Il semble que vous aurez au moins 20 minutes pour vous. Avec de la pratique, vous pouvez aussi méditer pendant que vous faites la queue au magasin !

 

  1. Lisez. Emportez un livre avec vous. Votre tablette, ou même votre téléphone, peuvent être un excellent moyen de lire un livre ou un article. Vous pouvez apprendre quelque chose pendant que vous attendez. Ou, vous préférez peut-être lire des classiques, ces livres que vous mettez de côté pour partir en vacances… Le choix  vous appartient.

◦ Le temps passera, que vous fassiez quelque chose de constructif ou non, surtout lorsque vous travaillez constamment, faites une chose qui vous relaxe durant ce temps d’attente.

 

  1. Écoutez quelque chose d’utile. Ce qui est « utile » dépend de vous. Une chanson apaisante, un livre audio ou une conférence sur YouTube peuvent tous être d’excellents moyens d’utiliser votre temps d’attente. C’est comme lire, seulement moins de travail, et vous pouvez fermer les yeux.

 

  1. Détendez-vous. Fermez simplement les yeux si possible et profitez de quelques minutes de paix. Vous pouvez rêvasser, vous concentrer sur votre respiration ou profiter du paysage. Prendre quelques minutes pour vous, pour vous détendre, peut être un grand soulagement.

 

  1. Faites-vous un ami. Certains d’entre-nous trouvent ressourçant et apaisant le fait de socialiser. Utilisez ce temps d’attente  pour socialiser. Vous pourriez vous faire de nouvelles connaissances ou au moins avoir une conversation intéressante. Parfois de nouvelles idées émergent des conversations les plus inattendues. Aujourd’hui, les gens communiquent beaucoup moins en face à face. Vous pouvez faire votre part pour raviver l’art de la conversation.

 

  1. Visualisez le succès. Considérez cela comme une rêverie intentionnelle. Imaginez-vous en train d’accomplir vos objectifs et concentrez-vous sur le bien-être que vous ressentez. Faire cela plusieurs fois par jour pendant quelques minutes suffit ! Vous remarquerez des résultats si vous êtes cohérent.

 

Combien de temps passez-vous à attendre par an ? 

Pensez-y et faites une supposition éclairée. 

Qu’est-ce que vous auriez pu accomplir avec ce temps? 

Qu’avez-vous réellement fait de tout ce temps ?

 

Tirez le meilleur parti de votre journée en utilisant chaque minute que vous pouvez. Cela ne signifie pas nécessairement être productive H-24. Il s’agit d’intentionnellement choisir ou non une activité durant son temps d’attente. 

 

Je vous invite à rejoindre Le Webinaire sur « Comment optimiser sa productivité grâce à notre histoire et notre culture » où vous pourrez découvrir notre definition du temp  en vous inscrivant ici!

Je m’appelle Claudia —

J’accompagne  les coachs, consultantes, thérapeutes et  prestataires de services à regagner leur liberté grâce à une meilleure gestion du temps au sein de leur entreprise 

À ce jour, j’ai eu la chance de travailler avec des Femmes Entrepreneurs grâce aux coaching privé & groupe et de pouvoir interviewer des Femmes sur leur astuces de performance vers le succès.

Vous aimerez également….

Comment améliorer ta productivité grâce à ton Histoire?

Temps de Lecture – 7 min

La gestion du temps est le processus de planification du temps consacré à des activités spécifiques, en particulier pour accroître l’efficacité, l’efficience et la productivité. 

 

Cela implique l’équilibre entre diverses demandes d’une personne concernant le travail, la vie sociale, la famille, les loisirs, les intérêts personnels et les engagements avec la nature finie du temps. 

 

L’utilisation efficace du temps donne à la personne le « choix » de dépenser ou de gérer des activités à son rythme et à sa convenance.

 

La gestion du temps peut être facilitée par une gamme de compétences, d’outils et de techniques utilisés pour gérer le temps lors de l’accomplissement de tâches, de projets et d’objectifs spécifiques respectant une date d’échéance. 

 

Initialement, la gestion du temps se référait uniquement aux activités professionnelles mais finalement, le terme s’est élargi pour inclure également les activités personnelles. Un système de gestion du temps est une combinaison conçue de processus, d’outils, de techniques et de méthodes. La gestion du temps est généralement une nécessité dans toute gestion de projet car elle détermine le délai et la portée du projet.

 

Les grands thèmes qui ressortent  sur la gestion du temps sont :

 

  • Créer un environnement propice à l’efficacité
  • Définition des priorités
  • Le processus de réduction du temps consacré aux tâches non-prioritaires. 
  • Réalisation des objectifs

 

Il existe de profondes différences culturelles dans la façon dont les gens pensent, mesurent et utilisent leur temps, ce qui influence notre productivité au quotidien. 

Les différences dans la façon dont une culture perçoit le temps peuvent affecter la façon dont le temps est géré au sein de la communauté mais aussi au sein des entreprises. 

Et cette difference, cette perception  du temps que nous avons au sein de notre culture est celle que je vous invite à decouvrir lors du Wébinaire du Mercredi 18 Mai, afin d’optimiser votre productivité. 

 (INSCRIPTION OBLIGATOIRE) 

Je m’appelle Claudia —

J’accompagne  les coachs, consultantes, thérapeutes et  prestataires de services à regagner leur liberté grâce à une meilleure gestion du temps au sein de leur entreprise 

À ce jour, j’ai eu la chance de travailler avec des Femmes Entrepreneurs grâce aux coaching privé & groupe et de pouvoir interviewer des Femmes sur leur astuces de performance vers le succès.

Vous aimerez également….

COMMENT LA REDACTION DE TES OBJECTIFS AMÉLIORE TA PRODUCTIVITÉ?

‘esty Temps de Lecture – 4 min

A la fin de chaque trimestre, généralement on fait le bilan, (calmement, en s’remémorant chaque instant🎶🎶… ) pour savoir si nos objectifs ont été atteints ou non. 

Puis au début du mois de juin, le sujet des objectifs en relation avec les résolutions de début d’année revient parce-que les gens réalisent que l’année est à moitié écoulée et cela peut être d’autant plus effrayant si les objectifs financiers sont loin d’être atteints .

Beaucoup de cheffes d’entreprises, de coachs, consultantes ne prennent, malheureusement  pas la peine d’écrire (et de détailler) l’ensemble de leurs objectifs car elles font entièrement confiance à leur mémoire. Très souvent, cela a pour conséquence qu’un certain nombre de leurs objectifs passent aux oubliettes.  

Je ne dis pas qu’écrire tes objectifs est le secret du succès. Mais c’est le début.

Le secret pour accomplir ce qui compte vraiment pour toi est de fixer tes objectifs par écrit. 

Une des raisons pour laquelle écrire nos objectifs améliore la productivité est étroitement liée au fonctionnement de notre cerveau. Le cerveau humain est composé de l’hémisphère gauche et de l’hémisphère droit. 

Ces deux hémisphères sont reliés par des  neurones qui permettent aux hémisphères de communiquer. Lorsque ces deux côtés communiquent, tout ton corps est impliqué et tes pensées se transforment en réalité à travers ta conscience.

L’hémisphère gauche est la partie de la création du langage, de la parole, de l’écriture, des chiffres, de la logique et de l’analyse; tandis que l’hémisphère droit est la partie imaginative. Lorsque tu penses à un objectif, une aspiration ou un désir, tu n’utilises que ton imagination(l’hémisphère droit). 

Cependant, lorsque tu utilises l’écriture, tu actives également l’hémisphère gauche. De ce fait, lorsque tu mets par écrit tes objectifs: les deux côtés de ton cerveau communiquent. 

Selon Mark Murphy, auteur du livre “Hiring for attitude”.  L’écriture a des répercussions à deux niveaux : le stockage externe et l’encodage. 

Le stockage externe est facile à expliquer : tu stockes les informations contenues de tes objectifs dans un emplacement (par exemple, un morceau de papier) qui est très facile d’accès et de révision à tout moment. Tu peux ainsi afficher ce papier sur ton bureau, sur ton réfrigérateur, etc. La simple vue du papier améliore ta mémorisation. 

Un autre phénomène se produit : l’encodage. L’encodage est le processus biologique par lequel les choses que nous percevons voyagent vers l’hippocampe de notre cerveau où elles sont analysées. À partir de là, des décisions sont prises sur ce qui est stocké dans notre mémoire à long terme et, à son tour, sur ce qui est rejeté. L’écriture améliore ce processus d’encodage.

Autrement dit, lorsque tu écris, il y a beaucoup plus de chances que tu mémorises et internalise tes objectifs. L’amélioration de tes facultés cognitives n’est pas le seule avantage.

 Avantages d’écrire des objectifs

Tu seras peut-être surprise d’apprendre que 42 % des participants à une expérience visant à rédiger ses objectifs, ont été plus susceptibles d’atteindre leurs objectifs après les avoir écrits. Voici pourquoi.

1. Cela démontre ton engagement

Rappelle-toi une époque où  tu as dû remplir des documents pour effectuer une transaction officielle, comme accepter une demande de prêt pour ton bureau ou la signature officielle d’un partenariat. L’occasion a probablement semblé importante parce que tu t’engageais dans un accord à long terme. 

De même, tu peux penser à écrire tes objectifs comme  créer un contrat avec toi-même – si tu souhaites le rendre plus officiel, n’hésite pas et signe le. Maintenant, tu as  un document qui te tient responsable et t’engage à accomplir.

2. Cela te donne de la clarté

Écrire tes objectifs  t’oblige à les définir d’une manière que tu ne pourrais pas faire autrement, particulièrement si tu écris les étapes pour y parvenir (voir précédemment). En faisant une liste manuscrite, tu peux plus facilement repérer tout ce qui semble irréaliste ou vague et l’éliminer. Réduire un petit nombre d’objectifs spécifiques et mesurables à atteindre te permet de prioriser ce qui aurait l’impact le plus significatif dans ta vie.

3. Cela te motivera à agir 

Écrire tes objectifs n’est que le point de départ de ta productivité. Tu dois accomplir tes objectifs.  Tu dois agir. Le fait d’écrire tes objectifs et de les revoir régulièrement pousse à entrevoir et prendre la prochaine action la plus importante.

4. Cela te permettra de filtrer des opportunités

Plus tu réussiras, plus des opportunités s’offriront à toi. En fait, ces nouvelles opportunités peuvent rapidement devenir des distractions qui peuvent te faire dévier de ta trajectoire. Le seul antidote que je connaisse est de maintenir une liste écrite de tes objectifs, te permettant d’évaluer ces nouvelles opportunités et savoir si elles sont en accord avec ta vision.

5. Cela te permettra de voir et de célébrer tes progrès. 

L’entreprenariat n’est pas une aventure facile et lorsque tu es sollicité intellectuellement, rester concentrée sur l’essentiel est un challenge. C’est particulièrement difficile quand tu  ne vois pas de progrès. Tu as l’impression de travailler jusqu’à la mort, d’aller nulle part. Mais les objectifs écrits sont comme des bornes kilométriques sur une autoroute. Ils te permettent de voir jusqu’où tu es arrivé et jusqu’où tu dois aller. Ils offrent également une opportunité de célébration lorsque tu accomplis tes objectifs.

6. Cela améliore la concentration

Au moment d’écrire tes objectifs, tu t’engages mentalement à atteindre tes objectifs (de manière inconsciente). 

Les objectifs écrits serviront de rappel des résultats que tu souhaites atteindre, supprimant ainsi toutes les distractions possibles. Il est facile de se laisser distraire durant la réalisation de nos objectifs. 

Étonnamment, les choses subtiles sont celles qui nous distraient, par contre  si tu les écris et colle le papier sur ton ordinateur? Tu les auras toujours en vue. Tu cultiveras automatiquement les habitudes nécessaires pour atteindre tes objectifs. Tu amélioreras ta productivité en ce qui concerne la réalisation de l’objectif.

7. AVANTAGE BONUS : Écrire tes objectifs facilite le bonheur

La plupart des gens ne le savent pas, mais avoir un objectif peut en fait te rendre plus heureuse. 

Sérieusement, ça peut.  Lorsque tu écris tes objectifs et que tu t’engages  à poursuivre quelque chose de plus grand et de meilleur que ce que tu vis actuellement, tu crées de l’espoir pour toi. 

L’espoir d’un avenir meilleur, l’espoir que le bonheur que tu  recherches puisse réellement être créé. 

Comment devenir plus productive grâce à la rédaction de tes objectifs

La rédaction  d’objectifs donne une direction à ta journée. Au début de chaque journée,  écris 3 objectifs à atteindre pour ce jour. Surtout sois réaliste. 

Si tu écris « Terminer brillamment  la proposition pour client X » mais que tu sais que tu ne pourras probablement pas terminer en 24 heures. Tous tes efforts seront contre-productifs.   

Mais « rédiger la première partie de la proposition”, pourrait être un bon point de départ.

La rédaction d’objectifs est importante pour la productivité, car la productivité est souvent ralentie par l’excès de zèle et les objectifs vagues. 

Notre objectif est de changer le monde un jour après jour. L’écriture encourage une routine cohérente et constante pour atteindre des objectifs plus petits, au lieu de s’attaquer à tout en même temps.

Comment classer tes objectifs pour une productivité optimale

L’étape suivante consiste à identifier la nature de tes objectifs. En effet, les objectifs peuvent classer en deux catégories :

  • Les Objectifs procéduraux : ce sont les stratégies pour t’aider à réaliser un projet, un coaching, par exemple, apprendre une compétence de résolution de problèmes pour X projet.
  • Les Objectifs de résultat : sont les objectifs spécifiques à la tâche, tels que la création de 7 supports pour la promotion d’un service ou l’envoi de mails à ta base de clientèle .

La meilleure façon de promouvoir, ton efficacité, ta productivité et ta réussite est de combiner les deux catégories d’objectifs. 

Tu seras plus productive si tu commences par des objectifs procéduraux, puis ensuite que tu te concentres sur les objectifs de résultats. Ainsi, plutôt que de te concentrer uniquement sur un type spécifique d’écriture d’objectifs, combine ces deux d’une manière qui  assure une productivité optimum. 

Je m’appelle Claudia —

J’accompagne  les coachs, consultantes, thérapeutes et  prestataires de services à regagner leur liberté grâce à une meilleure gestion du temps au sein de leur entreprise

À ce jour, j’ai eu la chance de travailler avec des Femmes Entrepreneurs grâce aux coaching privé & groupe et de pouvoir interviewer des Femmes sur leur astuces de performance vers le succès.

Vous aimerez également….

4 VÉRITÉS SUR LE RANGEMENT DE VOTRE ESPACE DE TRAVAIL & VOTRE PRODUCTIVITÉ

Temps de Lecture – 4 min

A l’occasion de la journée internationale du rangement de bureau, il est temps de se pencher sur l’impact d’un bureau mal rangé et la productivité . 

 

Un bureau en désordre n’est pas nécessairement le signe que vous êtes trop occupé mais peut réduire considérablement votre efficacité et votre productivité. 

 

L’idée d’un bureau encombré est devenue tendance au courant de ces dernières années car des recherches ont démontré l’impact créatif que cela pouvait avoir sur certains employés. 

 

Mais l’environnement physique du lieu de travail a un effet direct sur la façon dont nous travaillons, sur notre concentration, notre energie, notre gestion du temps. Quand notre espace est en désordre, nous aussi.

 

Nous perdons de précieuses minutes de travail chaque fois que nous partons à la recherche d’un papier sur un bureau encombré. Ainsi, selon l’Association Information et Management (AIM), un employé passe en moyenne 7h30 par semaine à rechercher une information, papier ou numérique, sans la trouver

 

Si vous êtes solopreneur ou dirigeant d’entreprise qui manage une équipe, imaginez le nombre d’heures “perdues” sur un mois ou sur une année et visualisez l’impact financier qu’un bureau désorganisé peut avoir sur le long terme… 

 

Mais l’intérêt du rangement de bureau ira au-delà des effets directs sur la productivité en effet,  un bureau encombré et désorganisé a 4 répercussions indirectes sur la productivité.  

 

  1. STRESS

Le désordre et l’encombrement de votre bureau peuvent impacter  notre santé mentale, générant du stress, anxiété  allant jusqu’à la dépression.

Ainsi selon une étude réalisée en France par L’institut National de Recherche et Sécurité (INRS), le coût direct et indirect du stress peut être évalué entre 830 et 1 656 millions d’euros par an, ce qui équivaut à 10 à 20 % du budget de la branche accidents du travail / maladies professionnelles de la Sécurité Sociale.
Lorsque vous commencez la journée en ayant l’impression d’être en retard, cela peut être profondément décourageant. C’est exactement ce qui se passe (même inconsciemment) lorsque vous avez des piles non triées partout dans votre espace de travail.

 

  1. DISTRACTION

Si vous constatez que vos yeux dérivent  sur le désordre de votre bureau ou sur les dossiers éparpillés autour de votre bureau, ces moments sont du temps perdu. Plus important encore, c’est une interruption de votre concentration et de votre créativité. Cela peut être particulièrement contre-productif lorsque vous êtes « dans la zone » et que vous effectuez un travail rapide et de qualité.

 

  1. HYGIÈNE

Le clavier d’un ordinateur contient environ 7 500 bactéries ! Prendre soin de soi implique de prendre soin aussi de votre espace de travail (nul besoin d’en préciser l’importance en cette période de pandémie). Un bureau non nettoyé peut avoir un impact réel sur la fréquence à laquelle vous êtes malade ou ne vous sentez pas bien.

 

  1. CONFIANCE EN SOI

Qui ferait le lien d’un bureau désorganisé et de la confiance en soi ? Un bureau en désordre, encombré, peut avoir un impact sur la façon dont vous vous voyez et sur votre capacité à offrir des prestations quand vous recevez des clients. Avoir confiance en soi peut avoir un impact profond sur la façon dont vous vous présentez et votre productivité. Un bureau propre est une étape très simple qui peut avoir de nombreux avantages dans votre vie professionnelle.

 

Quelques astuces afin d’optimiser le rangement de votre bureau et améliorer votre productivité: 

 

  1. Faites du rangement une habitude

 

Même 15 minutes/semaine font une énorme différence. J’aime faire ça le vendredi après-midi. Cela me donne un sentiment de résolution et ouvre la voie à un départ positif le lundi matin. Si vous voulez aller plus loin, le désencombrement à la fin de chaque journée de travail peut être un excellent tempo.

 

  1. Détoxifier votre bureau régulièrement. 

Trouvez votre style de rangement et restez consistante. Le plus important, verifiez continuellement que vous gardez ce mode de rangement. Si vous ne l’utilisez pas toutes les semaines, rangez-le ou jetez-le. Si vous l’utilisez chaque semaine, placez-le dans une étagère/tiroir facilement accessible. Si vous l’utilisez quotidiennement (ou toutes les heures), gardez-le à portée de main. L’idée est de placer stratégiquement les fichiers, les outils et les matériaux en fonction de la fréquence à laquelle vous les utilisez.

 

  1. Créez un système de classement clair

 

Cela s’applique aux dossiers papier et aux dossiers numériques. Le temps que nous perdons à essayer de trouver des choses est scandaleux( je vous rappelle 7h30 par semaine). Prenez une heure pour établir un système clair. Cela vous fera gagner des heures (voire des semaines) à long terme. Évitez les noms trop farfelus pour vos dossiers. 

 

  1. Investissez sur les outils d’organisation

 

Parfois, la meilleure chose que vous puissiez faire pour votre bureau (physique ou numérique) est d’y ajouter quelque chose. Cela peut être un peu contre-intuitif, mais ajouter quelque chose comme une étagère ou une couverture de bureau peut avoir un impact énorme sur l’apparence de votre espace de travail.

 

Ça y est, maintenant faites-le ! Planifiez votre session de rangement  dans votre calendrier et transformez votre espace de travail en une machine bien huilée afin d’impacter votre productivité. 

 

Je m’appelle Claudia —

J’accompagne  les coachs, consultantes, thérapeutes et  prestataires de services à regagner leur liberté grâce à une meilleure gestion du temps au sein de leur entreprise 

À ce jour, j’ai eu la chance de travailler avec des Femmes Entrepreneurs grâce aux coaching privé & groupe et de pouvoir interviewer des Femmes sur leur astuces de performance vers le succès.

Vous aimerez également….

10 façons simples afin d’éviter la fatigue décisionnelle de l’entrepreneur pour améliorer sa productivité

Temps de Lecture – 2 min

10 façons simples afin d’éviter la fatigue décisionnelle de l’entrepreneur pour améliorer sa productivité

Le succès d’un chef d’entreprise repose en grande partie sur la rapidité et la qualité de ses prises de décisions. 

 

Les décisions, grandes et petites, font inévitablement partie de la journée du chef d’entreprise, certaines qui doivent être prises avec peu d’informations mais qui pourraient avoir des conséquences majeures, d’autres plus simples. 

 

Le poids de savoir que certaines de ces décisions auront un effet substantiel et profond sur l’avenir de votre entreprise pèse lourd sur vos épaules.

 

Il faut une énergie mentale considérable pour examiner chaque aspect d’un problème, d’un projet afin d’envisager une solution réalisable, en particulier lorsque cela se produit plusieurs fois par jour. 

 

Gérer les décisions stratégiques, par exemple comment conclure un accord, quelles tactiques doivent être adaptées pour affronter un concurrent et comment pivoter quand la situation économique l’exige est éprouvant même pour l’entrepreneur le plus redoutable.

 

Cette qualité décisionnelle est d’autant plus importante pour la femme cheffe d’entreprise qui se retrouve souvent aspirée par les tâches quotidiennes (64% du temps de la femme est consacré aux taches quotidiennes et à l’organisation de ces tâches)

 

Comment faire pour préserver cette énergie pour la prise de décisions importantes et éviter la fatigue décisionnelle? 

 

Qu’est-ce que la fatigue décisionnelle ?

 

L’énergie mentale nécessaire  pour prendre de nombreuses décisions peut entraîner un épuisement appelé fatigue décisionnelle. 

 

Comme de nombreux entrepreneurs peuvent en témoigner, des séances de prise de décision longues et répétées peuvent avoir un effet néfaste sur les capacités cognitives. 

 

Selon les individus, les conséquences de la fatigue décisionnelle sont différentes, cela peut inciter à la procrastination, à de mauvais choix ou à une perte de volonté, parfois jusqu’au burnout. 
Sans pour autant arriver au burnout, au fil du temps, vous pouvez vous sentir exaspérée et dépassée.

 

Cela ne veut pas dire que les entrepreneurs qui réussissent n’expérimentent pas la fatigue décisionnelle ou que les entrepreneurs qui ne réussissent pas sont plus sujets à la fatigue décisionnelle, loin de là. 

 

Les chefs d’entreprise prennent généralement des décisions difficiles presque tous les jours. Mais cela ne garantit pas qu’ils prennent toujours les meilleures décisions car leur énergie au moment de la prise de décision varie. 

 

Les chercheurs en psychologie constatent qu’en raison de la fatigue décisionnelle, plus vous faites de choix tout au long de la journée, plus la prise de décisions devient difficile pour votre cerveau, ce qui peut vous amener à prendre des « raccourcis » comme agir imprudemment, sous-évaluer les risques ou simplement ne rien faire.

 

Alors, quelles sont les étapes à prendre pour de meilleures décisions entrepreneuriales ? 

 

Eh bien, il y a un certain nombre de choses que vous pouvez faire pour reconstituer votre endurance, prendre le contrôle de votre énergie et augmenter votre efficacité pour prendre de meilleures décisions. 

 

Vous trouverez ci-dessous 10 stratégies simples afin de faire face à la fatigue décisionnelle.

 

  1. Ayez une nouvelle perspective. 

 

Bien que prendre toutes les décisions soit parfois une situation idéale en tant que cheffe d’entreprise, avoir une vue d’ensemble peut être bénéfique. 

Sortez de votre propre perspective et discutez du problème avec un mentor de confiance expérimenté dans la prise de décisions similaires. 

Vous apprendrez beaucoup de vos collègues entrepreneurs, en écoutant comment ils perçoivent leur propre processus de prise de décision et en obtenant des exemples de décisions qu’ils ont prises dans des scénarios réels. L’objectif est d’avoir une façon différente de prendre du recul sur votre propre situation. 

 

  1. Établissez des priorités et fixez des échéances. 

 

Reportez-vous à votre liste de tâches et considérez les éléments qui sont essentiels. Ensuite, vous pouvez rapidement prendre des décisions en fonction de vos priorités. 

Fixez-vous des périodes tampons pour espacer vos décisions. Les entrepreneurs sont plus susceptibles d’éprouver de la fatigue décisionnelle à la fin d’un projet long qui peut avoir pris des mois ou des années pour s’achever. 

 

La fin d’un projet est la phase où les gens ont tendance à prendre des décisions irréfléchies en raison de la durée et de l’intensité du projet. Pour éviter de mauvaises décisions, les psychologues recommandent de fixer des micro-délais pour chaque tâche, ce qui vous oblige à agir sans être submergée par la pression de fin de projet. Et si vous maîtrisez l’art d’espacer ces décisions, vous êtes plus apte à exercer votre meilleur jugement.

 

  1. Planifiez & travaillez par blocs de temps. 

 

Bloquer du temps implique de planifier votre journée à l’avance et d’allouer des heures spécifiques à des tâches spécifiques. 

Fixez un bloc de temps dans votre emploi du temps dédié à la pensée stratégique. Consacrez des heures spécifiques à la stratégie et inscrivez-les dans votre calendrier afin de ne plus considérer ces périodes comme du « temps libre ».

 

  1. Établissez une matrice de décision.

 

Lorsque vous devez prendre des décisions critiques avec plusieurs options, une matrice de décision peut vous aider vers le meilleur choix en essayant de rester objective. 

Identifiez un indicateur clé (qui vous est personnel) en fonction duquel vous pouvez prendre des compromis, idéalement celui qui est le plus en adéquation avec vos valeurs. 

Une matrice de décision vous aide à analyser les choix en répertoriant les facteurs à prendre en compte, qui sont ensuite classés par ordre d’importance.

  1. Déléguer 

L’attribution ou le partage des responsabilités décisionnelles constitue une excellente approche pour éviter la fatigue décisionnelle. 

Vous ne devriez pas être la seule à considérer tous les facteurs qui entrent dans la décision de choisir ou d’abandonner une option en tant que cheffe d’entreprise. 

Au début de l’aventure entrepreneuriale, si vous êtes solopreneure, cela n’est pas évident de déléguer. Durant cette phase, l’importance de l’accompagnement et du mentoring est cruciale.  Lorsque vous partagez des responsabilités décisionnelles avec des personnes en qui vous avez confiance, considérez leurs points de vue, puis superposez-les  avec vôtre point de vue afin  d’évaluer la situation sous des angles différents    

De plus, si vous managez une équipe, en faisant confiance à vos collaborateurs, vous leur donnez un sentiment d’autonomie.

 

  1. Développez une routine.

 

Créez des routines quotidiennes pour simplifier les choix qui se présentent à vous. En s’en tenant à une routine, les tâches moins importantes peuvent passer en pilote automatique. Cela est valable  tant professionnellement que personnellement. 

Commencez par réorganiser votre routine matinale pour vous réveiller à la même heure tous les jours. Plutôt que de vous demander quoi manger, quand faire de l’exercice et quoi porter tous les matins, ayez une routine définie. 

Par exemple, envisagez de manger une variante du même petit-déjeuner sain et d’avoir quelques tenues que vous faites défiler tout au long de la semaine. Vous pouvez également regrouper les corvées en attribuant des tâches subalternes et laborieuses à certains jours, ce qui vous permet d’anticiper ce qui va se passer ensuite sans avoir à y penser. Cela permet de conserver votre énergie pour les prises de décisions importantes. 

 

  1. Réduisez vos options.

 

Si vous réduisez vos options, vous êtes moins susceptible de ressentir la fatigue décisionnelle. L’idée est que moins vous avez de choix, moins vous êtes susceptible de vous sentir anxieuse. 

Avoir trop d’options peut vous amener à être absorbée par la prise de décision et susciter des doutes qui vous épuisent mentalement. Il est beaucoup plus facile de se concentrer et de prendre une décision lorsque vous n’êtes confronté qu’à deux ou trois possibilités.

 

  1. Dormez suffisamment

En tant qu’entrepreneur, vous avez besoin d’une quantité optimale de sommeil pour prendre des décisions critiques. Selon les recherches, huit à neuf heures de bon sommeil chaque nuit sont essentielles pour maintenir un bon état émotionnel et préserver les capacités mentales. 

Mais en tant que Femme, mère  qui gère son entreprise et manage une équipe cela n’est pas toujours évident.

 

Dans un premier temps, prenez les mesures nécessaires pour éliminer les perturbateurs du sommeil comme l’éblouissement des appareils informatiques, la température ambiante ou la literie inconfortable. Si cela n’est pas suffisant, incorporez la sieste dans vos habitudes. 

 

  1. Cultivez des habitudes positives.

Le fait de devoir constamment prendre des décisions professionnellement et personnellement épuise votre volonté. L’épuisement peut entraîner la consommation de malbouffe, un manque d’exercice et une mauvaise santé. 

Automatisez les tâches que vous devez réaliser au sein de votre entreprise et réduisez vos obligations et les prises de décisions pour éviter de vous sentir surchargée. Votre cerveau sera libéré et vous retrouverez votre créativité et productivité au sein de votre entreprise.

10 . Réguler vos émotions.  

Lorsqu’il s’agit de prendre une décision finale, il est important de réguler le rôle que jouent vos émotions. Cela peut être particulièrement difficile lorsque vous êtes obligée de prendre une décision urgente. 

Mais il existe quelques moyens qui vous aideront à aligner vos émotions: comme la méditation ou prendre du recul pour envisager une situation dans son ensemble. 

 Réévaluer vos choix dans un environnement moins stressant où les émotions sont moins susceptibles de s’immiscer est l’objectif ici. Identifiez les environnements qui sont le moins stressants pour vous et qui vous permettront de prendre les meilleures décisions. Il s’agit d’être intentionnelle. 

 

Comment des dirigeants gèrent la fatigue décisionnelle

 

Éviter la fatigue décisionnelle implique de prioriser certaines choses et d’en mettre d’autres en mode pilote automatique. 

Certains des leaders les plus admirés d’aujourd’hui ont adapté la pratique de la création d’une «garde-robe capsule» qui minimise les efforts quotidiens consacrés à ce qu’il faut porter.

 

Kamala Harris. L’actuelle vice-présidente américaine porte toujours une chemise blanche impeccable lorsqu’elle est en déplacement.

 

Barack Obama. Largement considéré comme l’un des présidents américains les plus stylés de tous les temps, a déclaré qu’il croit fermement au «minimalisme». Il sélectionne uniquement des costumes gris ou bleus pour le bureau afin d’éliminer le temps passé à décider quoi porter.

 

Je m’appelle Claudia —

J’accompagne  les coachs, consultantes, thérapeutes et  prestataires de services à regagner leur liberté grâce à une meilleure gestion du temps au sein de leur entreprise 

À ce jour, j’ai eu la chance de travailler avec des Femmes Entrepreneurs grâce aux coaching privé & groupe et de pouvoir interviewer des Femmes sur leur astuces de performance vers le succès.

Vous aimerez également….