fbpx

Comment changer ses mauvaises habitudes en 4 étapes

mauvaise Temps de Lecture – 5 min

 

Nous avons toutes des habitudes dont nous ne sommes pas fières. Quelques exemples de ces habitudes sont la procrastination, être en retard, manger stressées, rester avec des gens qui nous traitent mal, ne pas faire ce que nous disons que nous ferons, etc.

Nous avons toutes de mauvaises habitudes, même les personnes les plus talentueuses. Apprendre à gérer les habitudes que nous n’aimons pas et développer de meilleures habitudes est la clé de la réussite.

Personne ne peut déterminer quelles habitudes ne te servent pas à part toi. Cela signifie que si être en retard est une habitude avec laquelle tu es en accord, alors garde-la. Mais si ce n’est pas le cas, les conseils de cet article  t’aideront à briser cette habitude.

Peut-être que tu te sens coincée avec tes habitudes actuelles sans direction claire vers la vie dont tu as  toujours rêvé.

Je me suis sentie comme ça et je le ressens encore parfois. Je n’ai pas encore complètement déchiffré le code. 

Ce qui m’aide, c’est de travailler sur moi-même. Travailler mes pensées et rechercher des moyens de briser les mauvaises habitudes et les cycles émotionnels qui se reproduisent dans ma vie.

Nous ne pouvons pas gagner du temps. Personne ne le peut.

Chaque jour est une chance de faire évoluer notre vie vers une vie meilleure que celle que nous vivons maintenant. 

Ton attitude est tout ce qui compte pour déterminer ce que tu es vraiment capable de réaliser.

Alors, décomposons les 4 étapes pour briser tes mauvaises habitudes :

1. Identifie la mauvaise habitude que tu souhaites changer

Je suggère de commencer par une seule et unique mauvaise habitude. Si tu décides d’arrêter la caféine et en même temps, tu décides de te réveiller à 5 heures du matin et également d’arrêter de procrastiner d’un seul coup, cela peut devenir très stressant pour toi car tu devras te concentrer sur beaucoup d’éléments.

Commence par l’habitude qui affecte le plus négativement ton humeur et ton attitude.

Exemple : Tu souhaites arrêter de manger sous l’effet du stress.

 

2. Identifie ce qui motive cette mauvaise habitude

Maintenant que tu as identifié  l’habitude que tu souhaites changer, passons à la deuxième phase. Découvre la raison pour laquelle tu souhaites changer cette habitude.

Sans raison valable de changement, tu risques en cours de route de perdre en motivation.

Identifie les conséquences négatives de ton habitude dans ta vie, puis identifie les avantages positifs qui découleront de l’élimination de cette mauvaise habitude.

Pense à la façon dont cette habitude impactera ta vie dans 1 an, 5 ans, voire 10 ans.

Exemple: Manger sous l’effet du stress t’amène à grignoter des snacks, à te sentir groggy, à prendre du poids non désiré et à ne pas être aussi claire mentalement  que tu le désires.

Certains avantages de ne pas manger pour compenser son stress peuvent être: de se sentir plus active,  perte de poids, gestion de son stress avec des choix sains…

3. Change l’histoire que tu te racontes

Malgré tout ce que tu peux te raconter, tu mérites le meilleur.

Tu as le pouvoir d’inverser toutes tes habitudes. Cette vie est la tienne et il t’appartient de créer la réalité que tu souhaites.

Imagine le jour où tu surmonteras cette mauvaise habitude. Imagine comment tu seras et ce que tu resentiras.

La prochaine phase consiste donc à déterminer ce qui déclenche cette habitude. Après avoir réalisé ce qui déclenche ta mauvaise habitude, identifie les actions que tu as tendance à faire après le déclenchement.

Enfin, identifie le résultat « positif » que tu ressens après avoir répété cette mauvaise habitude. Comprendre pourquoi tu répétes cette même habitude avec la même routine rendra le changement tellement plus facile !

Exemple : ton alimentation liée au stress est déclenchée lorsque tu te sens en conflit à propos d’une tâche ou d’une situation particulière.

Le stress de certaines activités au sein de ton entreprise te submerge, tu tombes sur n’importe quel snack sur lequel tu peux mettre la main.

En mangeant ces collations, tes papilles gustatives sont stimulées et tu commences à te sentir calme et détendue. 

(Moi mon truc c’était le chocolat, noir… 😊)

4. Agis immédiatement

Maintenant que tu comprends exactement pourquoi tu répètes sans cesse la même mauvaise habitude, il est temps de remplacer cette routine par une alternative.

Tes déclencheurs seront probablement toujours là, mais si tu modifies ta routine à ton avantage, tu développeras de meilleures habitudes.

Remplace ta mauvaise habitude par une alternative positive qui te récompensera autant que la mauvaise habitude. Fixe-toi pour objectif de le faire dans un certain laps de temps afin d’avoir une référence à atteindre. Garde une trace de tes progrès pour rester motivée.

Exemple : Lorsque tu es stressée et que ça te pousse à manger, prend plutôt ton fruit préféré. Manger sous l’effet du stress ne semble pas être une si mauvaise habitude lorsque tu remplaces un mauvais snack  par des fruits ou des légumes frais qui te satisfont et te font te sentir  fière de tes choix.

Ces étapes peuvent être effectuées avec n’importe quelle habitude. Il faut un minimum de 21 jours et un maximum de 254 jours pour transformer une action en  une habitude.

Tes mauvaises habitudes ont mis des mois, voire des années à se développer, alors ne t’attend pas à ce qu’elles changent du jour au lendemain.
Sois indulgente et patiente avec toi.  Ne te décourage pas si tu prends quelques jours ou quelques semaines de plus pour progresser, continue simplement et appuie-toi sur ton entourage pour t’encourager et te soutenir.

Je m’appelle Claudia —

J’accompagne  les coachs, consultantes, thérapeutes et  prestataires de services à regagner leur liberté grâce à une meilleure gestion du temps au sein de leur entreprise 

À ce jour, j’ai eu la chance de travailler avec des Femmes Entrepreneurs grâce aux coaching privé & groupe et de pouvoir interviewer des Femmes sur leur astuces de performance vers le succès.

ZENPRENEUR : Masterclass Gestion du Stress

Vous aimerez également….

Culpabilité & Productivité

Temps de Lecture – 5 min

As-tu déjà ressenti de la culpabilité liée à la productivité ? 

As-tu déjà essayé de te reposer, que ce soit en regardant la télévision ou en lisant, et as-tu immédiatement ressenti ce sentiment que tu devrais faire quelque chose de plus productif de ton temps ? Ou tu n’as tout simplement pas l’énergie nécessaire pour entreprendre toutes les tâches que tu as décidé de faire lorsque vous avez écrit cette liste effrayante et malgré tout tu te sens coupable de ne pouvoir les accomplir.

La seule chose que tu as en tête en boucle, c’est qu’il est 19 heures et tu stresses en te posant cette question remplie d’anxiété « Pourquoi je n’ai pas mieux gérer mon temps aujourd’hui? ».

Dans une société qui accorde tant de valeur au travail acharné et pointe du doigt les paresseux (la définition de la paresse étant relative) , il est naturel que nous ayons développé un sentiment de culpabilité lorsque nous avons l’impression de ne pas avoir été assez « productifs ».

Ce type de culpabilité est également connu sous le nom culpabilité liée à la productivité, où tu as  constamment l’impression de manquer de temps et donc chaque minute doit être consacrée à avancer vers tes objectifs ou à faire quelque chose d’utile.

Mais peut-être que la gestion du temps n’est pas le problème, c’est peut-être que nous définissons mal la productivité.

Pourquoi nous sentons-nous coupables de ne pas être productifs ?

 

Après quelques recherches sur  ce sujet, j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de facteurs contributifs, en voici  quelques-uns :

  • La pression sociétale ou les personnes que nous suivons en ligne: en voyant constamment le succès des autres qui  réalisent des choses fabuleuses que nous aimerions réaliser si nous “gérions mieux notre temps”. Par conséquent, nous nous sentons mal d’avoir levé le pied, de prendre un break, car nous sentons que nous devons continuer (malgré l’épuisement) jusqu’à ce que nous y parvenions.

  • Nous lions  la productivité au travail et à l’agitation. Il y a d’autres façons d’être productif qui ne sont ni récompensées ni respectées dans notre société.
  • Il y a beaucoup de honte  à ne rien faire – nos parents et nos enseignants ont peut-être projeté sur nous leurs propres croyances sur la productivité.
  • Les femmes ont tendance à se sentir plus coupables vis-à-vis  de la productivité que les hommes, nous portons une plus grande charge mentale et attachons notre estime de soi aux choses que nous produisons.
  • La société nous fait comprendre que passer du temps avec sa famille, aider un ami ou faire quelque chose que nous aimons ne sont pas des activités en lien avec la productivité.
  • L’angoisse de laisser un héritage derrière nous en tant qu’entrepreneur- avoir l’impression que nous manquons toujours de temps et que nous n’avançons pas assez vite.

Voici 6 façons afin de t’aider à atténuer le sentiment de culpabilité lié à la productivité :

 

1.La productivité ne signifie pas nécessairement être enchaîné à ton bureau. Nos meilleures idées et pensées nous viennent dans des moments de calme sans distractions et pour certains dans des moments d’amusements et de folles distractions. Pense au moment où tu te sens la plus créative juste avant de dormir, sous la douche ou lors de promenades dans la nature ou étant tranquillement sur la plage. Ce sont tous  des moments de productivité à part entière.

 

  1. Développe lentement des habitudes de repos grâce à des micro-pauses, en  t’accordant des pauses déjeuner plus longues et en réservant des périodes de repos plus longues jusqu’à ce que tu passes à des périodes plus longues ou en incluant des siestes durant tes journées productives. Tu seras plus énergique, créative et présente pour les choses qui comptent. Si tu es constamment occupée, il est difficile d’accéder à ta  créativité dans un état d’épuisement et de stress élevé. 

A LIRE EGALEMENT

Utilise ces techniques pour optimiser ta productivité en incorporant des temps de siestes

 

  1. Trouve une activité en dehors du travail afin de t’aider à trouver le rythme. Une activité où tu perds complètement la notion du temps et tu es absorbée dans ce que tu fais. Pense à des passe-temps qui retiennent toute ton attention comme la pâtisserie, l’artisanat, la lecture et les puzzles.

 

  1. Décris tes attentes pour ta journée et découvre tes capacités. Pour éviter de ressentir de la déception en fin de  journée, il est plus facile de connaître quelles sont tes propres capacités. Une liste de tâches sans fin est épuisante pour tout le monde. Réduit-les à 3 tâches par jour et observe  si tu as de la place pour plus. S’il y a trop de choses sur ta liste, espace les choses uniformément tout au long de ta semaine, mois et année. Tu reviendras sur ces choses mais tu ne peux pas tout faire d’un coup.

 

  1. Adopte le lâcher prise – tout est cyclique. Si le repos est nécessaire pour ton bien-être, vois-le comme un cycle au lieu d’une liste de tâches ou d’une ligne d’arrivée sans fin. Il y aura toujours des choses que nous pourrons ajouter à notre fameuse  liste de choses à faire et nous n’atteindrons pas toujours un point de satisfaction. LÂCHE PRISE

 

  1. Change ton focus de « Qu’est-ce que j’ai accompli » à « Comment ai-je contribué aujourd’hui dans mon entreprise ?  » ou encore de  « Je n’ai pas assez de temps pour faire toutes ces choses », et remplace-les par des pensées plus positives comme « Je n’ai que le temps de faire qu’une seule chose, mais je vais y mettre toute mon énergie et le faire au mieux de mes capacités ».

 

Nous avons tous traversé une période difficile [au cours des deux dernières années], et donc trouver des moyens d’intégrer la joie  dans notre journée pourrait être rafraîchissant par rapport à ces résolutions constantes d’hyperproductivité, qui visent toujours à changer quelque chose que nous n’aimerions pas:  nous-mêmes. 

Parlons plutôt de redéfinir ce qu’est la productivité pour nous d’un point de vue personnel; bien sûr, il y aura des choses que nous devons faire que nous ne voulons pas faire, mais si nous pouvons définit ce qui est pour nous être productif et rendre plus agréable ces moments de productivité, cela sera  beaucoup plus motivant à long terme.

 

Je m’appelle Claudia —

J’accompagne  les coachs, consultantes, thérapeutes et  prestataires de services à regagner leur liberté grâce à une meilleure gestion du temps au sein de leur entreprise 

À ce jour, j’ai eu la chance de travailler avec des Femmes Entrepreneurs grâce aux coaching privé & groupe et de pouvoir interviewer des Femmes sur leur astuces de performance vers le succès.

Vous aimerez également….

Comment changer ses mauvaises habitudes en 4 étapes

mauvaise Temps de Lecture - 5 min   Nous avons toutes des habitudes dont nous ne sommes pas fières. Quelques exemples de ces habitudes sont la procrastination, être en retard, manger stressées, rester avec des gens qui nous traitent mal, ne pas faire ce que nous...

read more

Culpabilité & Productivité

pinterestTemps de Lecture - 5 min As-tu déjà ressenti de la culpabilité liée à la productivité ?  As-tu déjà essayé de te reposer, que ce soit en regardant la télévision ou en lisant, et as-tu immédiatement ressenti ce sentiment que tu devrais faire quelque chose de...

read more